Menu : accédez à vos rubriques

Le cathéter artériel

Définition
Indications
Principe
Risques et complications
Surveillances et évaluations
Réalisation du soin : le cathétérisme artériel
Réalisation du soin : le prélèvement de sang artériel sur un cathéter artériel
Réalisation du soin : l'ablation d'un cathéter artériel



Définition

    Le cathéter artériel permet le monitorage de la pression artérielle, en continu, de manière invasive (pression artérielle sanglante) et permet également la réalisation de nombreux prélèvements sanguins.

Cadre législatif


Indications


Principe

    La tête de pression ou transducteur est composée de 2 parties séparées par une membrane déformable  :

    La chambre de la partie mécanique est reliée au cathéter artériel par une tubulure également remplis de soluté physiologique isotonique.

    Les variations de pression sanguine lors des contractions du cœur sont transmises à la membrane de la chambre par l'intermédiaire de la tubulure, entrainant des variations de la pression du soluté et donc une déformation de la membrane. Cette déformation de la membrane sera transformé par la partie électrique en potentiel électrique de pression.

    Les pressions physiologiques sont mesuré par rapport à la pression atmosphérique. Par conséquent, le capteur doit être mis à zéro à la pression atmosphérique.


Risques et complications


Surveillances et évaluations


Réalisation du soin : le cathétérisme artériel

Matériel
Réalisation du soin

Matériel

Réalisation du soin

Installation

Le zéro de réference est représenté par l'oreillette droite.

Aide à la réalisation

Réalisaton du zéro de référence

C'est l'interface air/eau qui représente le zéro.

Le moniteur mémorise comme pression zéro la pression atmosphérique du moment.


Réalisation du soin : le prélèvement de sang artériel sur un cathéter artériel

Matériel
Réalisation du soin

Matériel

Réalisation du soin

La manipulation de la ligne de perfusion, du robinet ou d'une rampe de perfusion se fait toujours  avec des compresses stériles imbibées d’antiseptique puisque les antiseptiques diminuent la colonisation des embases du cathéter : une dessous pour tenir le dispositif, une autre pour tourner le robinet et manipuler les bouchons.1

1Recommandations pour la pratique clinique “Prévention des infections liées aux cathéters veineux périphériques”, SFHH – HAS, novembre 2005. (R 36)

La manipulation de la ligne de perfusion, du robinet ou d'une rampe de perfusion se fait toujours après un lavage antiseptique des mains.2

2(article 86, 100 recommandations pour la surveillance et la prévention des infections nosocomiales, Ministère de l'Emploi et de la Solidarité. Secrétariat d'Etat à la Santé et à l'action sociale Comité Technique des Infections Nosocomiales - 2ème édition, 1999)


Il est déconseillé d'effectuer des prélèvement sanguin pour une recherche de microbiologie (type hémoculture) sur un cathéter artériel  puisque le flux sanguin artériel est trop important pour pouvoir capter efficacement les germes.


Réalisation du soin : l'ablation d'un cathéter artériel

Matériel
Réalisation du soin

Matériel

Réalisation du soin

Le fil extérieur est considéré comme étant septique. De ce fait, il ne doit pas passer par l'intérieur des tissus considérés comme aseptique.
Mais il arrive qu'une suture incluse dans la peau ne permette pas ce principe. Il est donc important d'ôter les fils après une antisepsie de la cicatrice.


MAJ:01/11/2008

Accueil  |  Sciences infirmières  |  Soins et techniques  |  Pharmacologie et Thérapeutiques  |  Examens biologiques Examens médicaux
Mentions légales  |  Contact  |  Version imprimable
© Soins-Infirmiers.com tous droits réservés 
design : xgraphik.com modifié par M. Pitte