La chambre à cathéter implantable

Définition
Objectifs
Indications
Contre-indications
Descriptif de la chambre implantable
Réalisation du soin : les règles de manipulation d'une chambre implantable
Réalisation du soin : le prélèvement sanguin sur une chambre implantable
Réalisation du soin : l'injection ou perfusion sur une chambre implantable


Définition

    La chambre implantable ou chambre à cathéter implantable (CCI) est un réservoir d’accès vasculaire central, implanté sous la peau, pour l'injection de médicaments.

Cadre législatif


Objectifs


Indications


Contre-indications


Descriptif de la chambre implantable

    La chambre implantable est constituée de 3 parties :

Les lieux d'implantation


Risques et Complications


Réalisation du soin : les règles de manipulation d'une chambre implantable

Conduite à tenir en cas d'extravasation


Réalisation du soin : le prélèvement sanguin sur une chambre implantable

Matériel
Réalisation du soin

Matériel


Réalisation du soin

La manipulation de la ligne de perfusion, du robinet ou d'une rampe de perfusion se fait toujours  avec des compresses stériles imbibées d’antiseptique puisque les antiseptiques diminuent la colonisation des embases du cathéter : une dessous pour tenir le dispositif, une autre pour tourner le robinet et manipuler les bouchons.1

1Recommandations pour la pratique clinique “Prévention des infections liées aux cathéters veineux périphériques”, SFHH – HAS, novembre 2005. (R 36)

La manipulation de la ligne de perfusion, du robinet ou d'une rampe de perfusion se fait toujours après un lavage antiseptique des mains.2

2(article 86, 100 recommandations pour la surveillance et la prévention des infections nosocomiales, Ministère de l'Emploi et de la Solidarité. Secrétariat d'Etat à la Santé et à l'action sociale Comité Technique des Infections Nosocomiales - 2ème édition, 1999)



Réalisation du soin : l'injection ou perfusion sur une chambre implantable

Matériel
Réalisation du soin

Matériel

Réalisation du soin

La manipulation de la ligne de perfusion, du robinet ou d'une rampe de perfusion se fait toujours  avec des compresses stériles imbibées d’antiseptique puisque les antiseptiques diminuent la colonisation des embases du cathéter : une dessous pour tenir le dispositif, une autre pour tourner le robinet et manipuler les bouchons.1

1Recommandations pour la pratique clinique “Prévention des infections liées aux cathéters veineux périphériques”, SFHH – HAS, novembre 2005. (R 36)

La manipulation de la ligne de perfusion, du robinet ou d'une rampe de perfusion se fait toujours après un lavage antiseptique des mains.2

2(article 86, 100 recommandations pour la surveillance et la prévention des infections nosocomiales, Ministère de l'Emploi et de la Solidarité. Secrétariat d'Etat à la Santé et à l'action sociale Comité Technique des Infections Nosocomiales - 2ème édition, 1999)



MAJ:01/11/2008

Accueil  |  Sciences infirmières  |  Soins et techniques  |  Pharmacologie et Thérapeutiques  |  Examens biologiques Examens médicaux
Mentions légales  |  Contact  |  Version imprimable
© Soins-Infirmiers.com tous droits réservés 
design : xgraphik.com modifié par M. Pitte