Menu : accédez à vos rubriques

Les paramètres de ventilation artificielle

Volume courant.................................................... Vt
Fréquence respiratoire.......................................... Fr
..................................................... Vmin
Fraction inspirée en oxygène................................. FiO2
Seuil de déclenchement......................................... Trigger
Rapport temps expiratoire / inspiratoire.................. I/E
Débit d'insufflation................................................  
Pression d'insufflation............................................ Pins
Pression expiratoire positive.................................. PEP
Pression de crête.................................................  
Pression de plateau..............................................  
Aide inspiratoire................................................... AI
Trigger................................................................
Pression d'aide inspiratoire....................................
Pente de l'aide inspiratoire.....................................  



Le volume courant : Vt

    Le volume courant (Vt) : volume insufflé à chaque cycle, réglé en fonction du poids.


La fréquence respiratoire : Fr

    La fréquence respiratoire (Fr) : nombre de cycle par minutes.


Le volume minute : Vmin ou Ve

    Le volume minute (Vmin) : Vt x Fr : volume insufflé par minute.


La fraction inspirée en oxygène : FiO2

    La fraction inspirée en O2 (FiO2) correspond à la concentration en oxygène du mélange inspiré par le patient. Adaptée en fonction de la gazométrie.

Toute FiO2 > 60% peut créer des lésions pulmonaires induites par l'oxygène (toxicité pulmonaire et atélectasie), il faut donc régler une FiO2 < 60% dès que c'est possible.


Le seuil de déclenchement : le trigger

    Le trigger est un mécanisme de reconnaissance de l'effort inspiratoire. Un seuil de déclenchement est réglé en fonction du patient afin de permettre au respirateur de déclencher un cycle respiratoire.


Le temps d'insufflation : rapport temps inspiratoire / temps expiratoire : I/E

    Les temps d’insufflation (Ti) et les temps d’expiration (Te) ou rapport I/E correspond à la durée du temps inspiratoire par rapport au temps total du cycle ventilatoire. Ce rapport permet de maintenir la pression artérielle en CO2 à des valeurs normales (38 à 42 mmHg).


Le débit d'insufflation

    Le débit d’insufflation : vitesse d'insufflation du volume courant, c'est donc la vitesse à laquelle se remplissent les poumons du patient.


La pression d'insufflation : Pins

    La pression d’insufflation (Pins): objectif d’obtenir une pression moyenne inférieur à 30 cmH20.


La pression expiratoire positive : PEP

    La pression expiratoire positive (PEP) est une pression résiduelle maintenue dans les voies aériennes pendant l'expiration afin de lutter contre le collapsus alvéolaire de fin d’expiration et augmenter le temps d’échange gazeux entre l’alvéole et le capillaire en maintenant l’alvéole ouverte plus longtemps, évitant donc la formation d'atélectasies.

Il y a différents types de PEP :


Courbe de pression d'insufflation en ventilation assistée contrôlée


Les pressions

Courbe de pression d'insufflation en ventilation assistée contrôlée


La pression de crête

    La pression de crête est la pression maximale à l'intérieure des voies aériennes atteinte pendant l'insufflation.

La pression de plateau

    La pression de plateau correspond à la pression qui règne au sein des alvéoles en fin d'inspiration. Elle doit être inférieure à 30 cmH20 pour éviter le barotraumatisme.

    Le plateau peut être mesuré de manière intermittente ou en continu après une pause télé-inspiratoire (plateau télé-inspiratoire).


L'aide inspiratoire : AI

    L'aide inspiratoire (AI) ou pression assistée (PA) est une assistance en pression à la ventilation spontanée du patient. Lorsque le respirateur reconnaît que le patient est en train de débuter un effort inspiratoire, un cycle respiratoire est enclenché par la machine.

    La reconnaissance d'un effort inspiratoire du patient par un trigger déclenche l'insufflation d'une pression pré-réglée qui s'arrête à la fin de l'effort.

    Puisque le patient contrôle complètement sa ventilation, on ne peut pas contrôler la fréquence, la durée du temps inspiratoire, ni les volumes courants. Il faut donc les surveiller.

Le trigger

    Le trigger est un mécanisme de reconnaissance de l'effort inspiratoire. Un seuil de déclenchement est réglé en fonction du patient afin de permettre au respirateur de déclencher un cycle respiratoire :

La pression d'aide inspiratoire

    La pression d'aide doit être réglé sur le volume courant et la fréquence respiratoire.

    Une augmentation de la pression (pression d'aide haute) s'accompagne d'une diminution de la fréquence respiratoire et du travail respiratoire, de la même manière, une diminution de la pression (pression d'aide basse) s'accompagne d'une augmentation de la fréquence respiratoire.

La pente de l'aide inspiratoire

    La pente de l'aide inspiratoire est la vitesse de montée en pression. Elle permet un meilleur confort du patient dans sa respiration et une synchronisation patient-machine.


Réglage en mode volume contrôlé


Réglage en mode pression contrôlée

Une augmentation de la Fr entraîne une diminution du Vt et une diminution de la Fr augmente le Vt.

Une augmentation du I/E augmente le Vt et une diminution du I/E diminue le Vt.


MAJ:08/10/2008

Accueil  |  Sciences infirmières  |  Soins et techniques  |  Pharmacologie et Thérapeutiques  |  Examens biologiques Examens médicaux
Mentions légales  |  Contact  |  Version imprimable
© Soins-Infirmiers.com tous droits réservés 
design : xgraphik.com modifié par M. Pitte